Ministère du Commerce,de l' Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, et de l'Industrie

Sceau de Republique Gabonaise

Visite de la Zone Economique de NKOK

Logo

Industrie

Libreville 26 Juillet 2019

En sa qualité de ministre en charge du Commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises et de l’industrie, Jean-Marie Ogandaga, s’est rendu ce 26 juillet 2019, à la Zone économique à régime privilégié de Nkok, où plus de 65 opérateurs économiques sont en activité. Une visite de prise de contact depuis son installation à la tête de ces portefeuilles ministériels.

Accompagné de plusieurs directeurs généraux et de l’Administrateur de la ZES de Nkok, Igor Simard, le ministre du Commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises et de l’industrie a tout d’abord pris connaissance de cet espace dédié à l’industrialisation du Gabon, avant de se rendre dans d’autres zones.

 C’est le cas du site qui abrite à présent la construction de trois nouveaux centres de formation professionnelle. “Il était important pour moi en tant que ministre entrant et en charge de l’industrie, de venir prendre le pouls de ce qu’est aujourd’hui l’industrie au Gabon. Et c’est avec joie que je constate que nous sommes au cœur même de la renaissance de l’industrie dans notre pays. Beaucoup ont entendu parler et ne sont pas venus. Mais moi, je suis venu toucher du doigt la réalité qui existe ici à Nkok”, déclaré avec satisfaction, le ministre Jean-Marie Ogandaga.

 Un mois après sa prise de fonction, le patron de l’industrie s’est rendu tour à tour aux aciéries du Gabon et dans une usine de métallurgie où il s’est entretenu avec les responsables sur la question de la production, de la sécurité des employés et du respect des normes pour aboutir à une certification made in Gabon. “Le fait de voir les entreprises qui sont situées ici être certifiées Iso est une bonne chose. 

 Seulement, il faudra que ces entreprises puissent se conformer aux normes gabonaises et avoir la certification de l’AGANOR. Car comment pourrions-nous conseiller nos produits à l’extérieur si nous-mêmes, nous ne sommes pas capables d’attester  de la qualité? Les produits qui sortent de cette Zone doivent avoir la certification gabonaise et à partir de là, nous continuerons à les soutenir et à les accompagner”, explique le ministre qui n’a pas manqué d’implorer “les uns et les autres de consommer gabonais afin de donner de la valeur à nos produits locaux”.

Cette descente sur le site de Nkok d’une superficie de 1126 hectares, montre bien la détermination du ministre Jean-Marie Ogandanga, de savoir ce qui se fait sur le plan de l’industrialisation au Gabon et voir dans quelle mesure améliorer la qualité du made in Gabon, localement et à l’international.

Publié le : 29 / 07 / 2019

LA DIRECTION