Ministère du Commerce

Sceau de Republique Gabonaise

Point de Presse du Ministre du Commerce.

Logo








Le Ministre David MBADINGA a tenu une communication solennelle à la Chambre de Commerce de Libreville à 12h le Mardi 14 Août 2018 devant certains responsables du Ministère, de la presse et des médias.


Le thème central de cette rencontre portait sur les mesures gouvernementales prises lors du conseil des Ministres du 21 Juin 2018. Celles-ci visent objectivement l’assainissement courageux des finances publiques et la réduction drastiques du train de vie de l’Etat, longtemps jugé dispendieux par les différentes forces vives de la nation.

Concernant l’assainissement des finances publiques il s’agit entre autres :

  • La réduction des effectifs des cabinets du Président de le République, des Ministres et du Secrétariat Général du Gouvernement et des institutions.
  • La systématisation des départs à la retraite des fonctionnaires ayant atteint l’âge requis et ceux absents pour cause de maladie de longue durée.
  • Le recensement des agents de l’Etat.
  • La limitation du nombre de chargé de mission et de la création de nouvelle fonction administrative non prévue par la loi.

Pour ce qui est de la réduction du train de vie de l’Etat  nous notons :

  • La réduction du parc automobile de l’Etat
  • L’interdiction d’acquérir les véhicules de plus de 30 millions de F CFA

Monsieur le Ministre n’a cessé de montrer que l’heure est grave vu que la masse salariale des agents de l’Etat ne fait que s’accroitre chaque année situant ainsi le Gabon  largement au dessus du critère de convergence de la CEMAC qui est de 35%

A cet effet, il est primordial d’engager des dépenses fondées et justifiables pour arrêter cette tendance vertigineuse. Auquel cas,  les conséquences seraient entre autres :

  • un déficit budgétaire insoutenable,
  • l’accentuation de l’écart entre la masse salariale et l’investissement,
  • un recours à l’endettement excessif pour payer les fonctionnaires à moyen et long terme…..

Aussi donc, Monsieur le Ministre propose que le secteur privé pendant cette période de crise vienne en aide à l’Etat par l’embauche des jeunes diplômés et partant de la Gabonisation des postes.

Pour sa part, Monsieur le Ministre s’engage dans la gestion de cette crise, certes structurelle mais passagère, la volonté politique des plus hautes Autorités de l’Etat est de restaurer le moteur économique du pays pour garantir le redécollage de notre pays.

Publié le : 22 / 08 / 2018

LA DIRECTION