Ministère du Commerce

Sceau de Republique Gabonaise

3ème Session du Haut Conseil pour l'Investissement (HCI) Interministériel

Logo

Sous Le Haut Patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Emmanuel ISSOZE NGONDET, il s'est tenu, ce mercredi 14 février 2018, au sein de l'Agence Nationale de Promotion des Investissements (ANPI), la 3ème session du Haut Conseil pour l'Investissement (HCI) Interministériel.

Avec la participation de plusieurs membres du gouvernement, l'objectif de cette réunion interministérielle autour des ministres sectoriels et des responsables d’administrations centrales était de faire le point sur l’avancée des réformes identifiées lors du dernier HCI présidé par son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l'Etat.

De ce fait, plusieurs points étaient à l'ordre du jour à savoir :

- L’apurement de la dette ;

- Les réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires et du renforcement de l'initiative privée ;

- Les réformes Doing Business ;

- Les réformes liées au passage de l'informel au formel ;

- Les réformes sur l'amélioration de la qualité des contrôles et la rationalisation de la parafiscalité.

Le point relatif à l'apurement de la dette s'est appuyé sur deux axes à savoir la mise en place d'un compte séquestre à la BEAC avec pour but de faciliter les paiements de la TVA et arrêter l'accumulation de la dette d'une part, et la mise en place du « Club de Libreville » pour le règlement de la dette intérieure, d'autre part.

S'agissant de l'amélioration du climat des affaires, les échanges se sont axés sur les réformes Doing Business dont le rapport publié le 31 octobre 2017 par la Société Financière Internationale (SFI) révélait une perte de trois (3) places pour le Gabon.

Au regard de ce qui précède, plusieurs mesures urgentes devront être adoptées avant la clôture de la collecte des données pour la notation Doing Business 2019 du 31 avril 2018.

Enfin, les réformes sur le passage de l'informel au formel quant à elles, consistent essentiellement à octroyer aux petits commerçants Gabonais et Étranger ainsi qu'aux opérateurs économiques, un statut juridique, fiscal, social et administratif, et un soutien au Petites et Moyennes Entreprises (PME). Cette opération, qui débouchera sur la mise en place de la Maison du Commerçant (Espace dédié aux informations à proximité des marchés commerciaux), implique plusieurs acteurs aussi bien du secteur public que celui du privé.

Madame Madeleine BERRE, ministre de la Promotion des Investissements Privés, du Commerce et de l'Industrie, a annoncé la tenue, dans les prochains jours, de la prochaine réunion qui aura lieu cette fois-ci avec les acteurs du secteur privé.



Publié le : 16 / 02 / 2018

LA DIRECTION