Ministère de la Promotion des investissements privés, du Commerce et de l’Industrie

Sceau de Republique Gabonaise

DIXIEME CONFERENCE DES AMBASSADEURS

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de la Francophonie,
Mesdames et Messieurs, les Ministres, chers collègues,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

C'est avec un immense plaisir et un sens aigu de la responsabilité que je suis amené à prononcer une brève allocution devant cet auditoire, en cette circonstance et ce cadre uniques. La dixième Conférence des Ambassadeurs est un rendez-vous déterminant qui m'offre, pour la première fois, en ma qualité de Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Artisanat, l'opportunité de m'adresser directement aux Chefs des Représentations Diplomatiques de notre pays.

En me conviant à votre conclave, j'ai reçu mandat de vous édifier sur les stratégies de recherche de financement et des joint-ventures pour les PME/PMI gabonaises . Ces stratégies ont vocation à être amplifiées et relayées par vos services auprès des potentiels partenaires que comptent les pays auprès desquels vous êtes accrédités. Dans une démarche synergique, ainsi que l'a souligné Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, vous et nous avons l'exaltante mission de servir notre pays et nos concitoyens avec loyauté, intelligence et passion.

Le projet de société du Chef de l'Etat nous rappelle qu'un tissu diversifié des PME compétitives et pourvoyeuses d'emplois et de croissance durables, est l'une des déclinaisons économiques de l'Emergence. Ceci n'est pas une vue de l'esprit. Ce sont nos ressources naturelles, notre superficie et notre taille démographique qui nous le prescrivent.

A travers cet éclairage, mon département ministériel, par ses prérogatives et ses ambitions prend une dimension nouvelle. Sur les neuf axes qui structurent le projet de société du Chef de l'Etat, le Ministère des PME et de l'Artisanat se reconnait dans cinq d'entre eux. Dans les axes 2, 4, 5, 6 et 8. A titre d'exemple quand l'axe 4 décline la préservation de l'intégrité territoriale et la consolidation des rapports de confiance avec nos voisins, le Ministère des PME et de l'Artisanat comprend que celles-ci impliquent la maitrise du tissu économique national pour ne pas perdre sur le plan économique ce que nous croyons préserver par la Défense et la Diplomatie nationales.

Le caractère transversal du Ministère des PME et de l'Artisanat, le place au coeur de toute la stratégie opérationnelle « Gabon émergent » en termes d'économie réelle. Notamment dans les cinq axes stratégiques que sont le pétrole et les mines, le Bois et la Foret, l'Agriculture, la pêche et l'élevage, le tourisme et les services à valeurs ajoutées. C'est la déclinaison pratique et effective du tryptique Gabon Vert, Gabon Industriel et Gabon des Services.

Dans cette nouvelle dynamique, et afin d'oeuvrer au développement des PME/PMI Gabonaises, la nouvelle politique nécessite que les représentants diplomatiques deviennent des VRP, c'est-à dire des Vendeurs, Représentants et Placiers des PME/PMI gabonaises à l'International.

Votre nouveau rôle est donc bien défini. Il s'agira pour vous d'aider le Ministère des PME et de l'Artisanat dans sa stratégie de recherche des financements à l'international, pour faire face à la limite des mécanismes de financements locaux.

A cet effet, il vous est demandé :

1. d'attirer les Investissements Directs Etrangers qui sortent du circuit de l'emprunt étatique et du système bancaire ;
2. d'élargir le marché de la garantie en attirant au Gabon plusieurs acteurs internationaux, à l'instar du produit ARIZ développé par l'Agence Française de Développement.
3. OEuvrer à l'implantation massive des Banques et des Fonds d'investissements pour aider à baisser les taux d'intérêt que pratiquent les Banques commerciales ;

Vous êtes également sollicités pour aider nos PME à nouer et à développer des partenariats de type joint-ventures.

A titre de rappel, je signale qu'on entend par Joint-venture un accord entre deux partenaires issus de pays différents et qui consiste en la création ou à l'acquisition conjointe d'une filiale commune sur le marché du partenaire étranger. Cette coopération est envisagée sur le long terme.
Comme pour le volet financement, votre nouvelle mission de VRP des PME/PMI gabonaises consistera à :

1. Créer dans chacune de vos représentations diplomatiques, avec l'appui du Ministère des PME et de l'Artisanat, une plate forme PME pour recueillir toutes les informations économiques susceptibles d'intéresser nos entreprises. Cette plate forme servira de « veille économique » pour le secteur privé gabonais.
2. Diffuser et vulgariser le fichier des PME gabonaises répertoriées par secteur d'activité, taille de l'entreprise, chiffre d'affaires que le Ministère des PME s'engage à vous fournir.. Je précise que ce fichier est en cous d'élaboration. D'ici la fin du quatrième trimestre 2011, il sera opérationnel.
3. Favoriser la participation des PME/PMI aux salons, expositions et forums internationaux, à l'instar du Forum Inde-Afrique, du Pont de Commerce Turquie-Monde..., etc.

Toutes ces pistes de réflexion devront, de notre point de vue, se soumettre à l'exigence principielle d'un partenariat public-privé. Nous ne voulons plus de toutes ces structures d'accompagnement et de financement du secteur privé dont le management et la structuration sont exclusivement ceux du public.
Il est vrai qu'il n'y a pas d'un côté des anges et de l'autre des démons mais il est nécessaire de trouver des synergies utiles si l'on veut éviter de retomber dans les travers du passé.

Depuis que l'économie de marché est admise comme la norme économique, nous savons que la croissance est invariablement le fruit d'une féconde synergie entre les missions régaliennes de l'Etat et le pragmatisme du privé, d'une coordination efficace entre l'intérêt général et l'intérêt particulier.

Le Gabon, notre pays, ne veut pas réinventer la roue. Nous voulons simplement nous approprier, avec pragmatisme, les idées et les mécanismes qui ont permis le succès économique et la prospérité sociale des pays développés et émergents dans lesquels vous portez la voix du Gabon tout en étant à l'écoute des attentes du monde.

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de la Francophonie,
Mesdames et Messieurs, les Ministres, chers collègues,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

J'ai initialement fait la promesse d'être succinct, j'espère l'avoir été. Je suis maintenant disposé à me soumettre au caractère interactif de notre rencontre pour éclairer les lanternes et répondre aux interrogations qui subsistent encore.

Je vous remercie

Publié le : 31 / 10 / 2011

LA DIRECTION